La Prière

Invocation, Demande, Remerciement, Partage

Mat. 21 : 13 « ma maison sera appelée une maison de prière, mais vous, vous en faites une caverne de voleurs »

    1  La Prière

 

            Étymologie du mot « prière »

       Vient du verbe « prier »  du latin « precarius »

 

Définition

La prière c’est : l’acte par lequel on adresse à Dieu une demande instante, déférente, humble, une faveur

 

Dans sa définition la plus simple, c’est l’action de parler avec Dieu.

Définition plus large de la prière

C’est : invoquer, se recueillir, demander, supplier, implorer, adjurer, intercéder.

 

L’invocation c’est : l’action d’implorer une divinité par des prières, des formules, des cérémonies particulières. Appeler une puissance surnaturelle à l’aide par des prières. Solliciter l’aide, le secours de quelqu’un de plus puissant. C’est aussi se mettre sous le patronage, la protection de quelqu’un, par exemple une église placée sous l’invocation de la vierge.

 

La première invocation décrite dans la Bible se situe au tout début de la Genèse au chapitre 4 v.26 où il est dit : « C’est là que l’on commença à invoquer le nom de l’Eternel ». C’est Enosh, le petit-fils d’Adam par Seth, qui a initié cela.

 

La demande c’est : Faire savoir à une personne ce qu’on souhaite, ce qu’on désire.

 

Le remerciement c’est exprimer sa gratitude.

 

Le partage c’est avoir quelque chose en commun avec quelqu’un. Partager la prière est essentiel dans une église. Nous sommes une famille. Dans une famille, on peut s’exprimer sans craindre le jugement parce qu’on sait qu’on est apprécié et aimé. Cela permet à un frère ou une sœur d’exprimer quelque chose qui est là en lui ou en elle : colère, peur, honte, tristesse, joie, étonnement, plaisir, problèmes, gratitude…Cela permet aussi d’apprendre à mieux se connaître et de se souder dans un même amour autour du même Dieu. Le partage doit reposer sur la confiance. Pour cela, il est préférable d’être en groupe restreint quand on veut partager des choses plus intimes, plus personnelles.

 

Partager nécessite une discipline de la part du groupe :

 

Celui qui parle ne doit pas être trop long,  ni monopoliser toute la réunion. Ceux qui écoutent doivent éviter de répéter à l’extérieur ce qui est dit dans le groupe, faire attention à ne pas interrompre l’autre sans arrêt, ils doivent accueillir, accepter les points de vue différents, recevoir la parole de l’autre, ne pas juger, ni condamner mais avoir une attitude d’amour. On peut poser des questions mais ne pas aller trop loin dans les détails.

 

En un mot, partager la prière, c’est faire un cadeau au groupe et à soi-même, celui de l’intimité et le porter ensemble à Dieu dans un acte de confiance et d’amour.

 

   2   Les Différentes Sortes de Prière dans l’Eglise

 

Dans une église, on entend parler de prières collectives, individuelles, parlées, chantées, silencieuses. Il y a les prières d’adoration, de demande, d’action de grâces, des prières ritualistes, des récitations, des litanies, des prières toutes faites… (Tout n’est pas utile à suivre dans cette liste) Les prières dans l’église sont dites lors du culte mais le culte n’est pas que ça. Il existe des réunions collectives  qui sont axées plus spécifiquement sur la prière et l’intercession.

 

   3  Les Lieux de Prière Collective

 

La prière collective est citée à de nombreuses reprises dans l’AT comme   dans le nouveau, mais l’Église, c’est le NT. La prière est faite au temple dans Ac.3.1 « Pierre et Jean montaient ensemble au temple, à l’heure de la prière ». Ici, la neuvième heure. La prière est faite dans la chambre haute Ac. 1.14 « Tous (les apôtres) d’un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus. Ac 12.12, dans la maison de Marie, mère de Jean, surnommé Marc, dans des endroits divers reconnus Ac. 16.13 ». Le jour du sabbat, nous nous rendîmes, hors de la porte, vers une rivière, où nous pensions que se trouvait un lieu de prière »dans les synagogues

 

  4  La Posture de la Prière

Il existe différentes manières de se présenter devant Dieu :

 

Tous ensemble, hommes et femmes séparés…

 

Généralement on se tient debout ou assis, on peut garder les yeux ouverts ou les fermer, tendre les mais en avant, lever les bras, ramener les mains près de son cœur, se frapper la poitrine, s’agenouiller, se prosterner le visage contre terre, se faire des incisions, pleurer, crier, murmurer…

 

Ce qui est très important c’est de ne pas juger la manière de faire d’un frère ou d’une sœur, ils sont libres de prier comme il leur plaît. Ne pas juger non plus le contenu de la prière, du moment que l’attitude du cœur y est. Il est cependant essentiel de s’assurer que cela reste scripturaire. Par exemple, il est inapproprié de se mettre à vénérer les saints ou même Marie.

 

  5  Buts de la Prière

 

Ils sont multiples. On peut prier Dieu pour :

  • Le remercier

  • Demander la guérison

  • Adorer

  • Intercéder pour notre pays, ses institutions

  • Intercéder pour les frères persécutés

  • Intercéder pour les pays en guerre

  • Intercéder pour la délivrance de mauvais esprits

  • Intercéder pour les églises, ses dirigeants

  • Demander pardon, se repentir…

Attention, nous pouvons vite tomber dans des listes exhaustives qu’on répètera chaque semaine et qui finiront par nous lasser. Savoir varier les prières.

 

   6  Conditions d’Exaucement

 

Jacques 5: 16 « La prière du juste a une grande efficace »

Prier Dieu n’a pas de sens si :

  • On vient vers lui avec arrogance, sans être passé par la croix

  • On veut satisfaire ses propres convoitises

  • On demande des choses contraires à la Parole

  • On n’a pas pardonné…Mat.5.22-24

  • On est en désaccord dans le couple 1 Pi.3.7

  • On n’a pas la foi Héb.11.6

La prière exige l’humilité. Dieu est amour mais il n’est pas notre copain même si lui-même a la bonté de nous appeler ses amis.  

 

   7  Comment Organiser le Temps de Prière Collective

 

Voici un exemple parmi tant d’autres :

  • Un temps d’adoration

  • Un temps de confession

  • Un temps de remerciement

  • Un temps de supplication

Comme je l’ai dit plus haut, ceci n’est qu’un exemple mais, attention de ne pas tomber dans le formalisme et la tradition au point de devenir incapables de faire autrement, il faut rester ouverts à toute suggestion et surtout, rester soumis à l’Esprit qui doit pouvoir nous inspirer et nous amener à changer nos habitudes.

 

Il n’est pas nécessaire non plus que ce soit toujours les mêmes qui officient. On peut prier tous ensemble ou en petits groupes.

 

   8  Les Réponses de Dieu

 

Elles sont parfois immédiates, parfois à très long terme. C’est là qu’intervient la persévérance. Elles peuvent être positives, négatives (selon nous) Dieu, lui, répond toujours d’une manière appropriée.

 

Elles peuvent nous paraître surprenantes !