Sacrifices, Libations, Offrandes, Dîmes, Collectes, Aumônes, Dons

En général

SAVOIR DONNER A DIEU : SA VIE, SON CORPS, SA TENUE, SON ARGENT, SES BIENS.

 

A.T. et N.T.

Plusieurs passages nous exhortent ou nous exigent de donner, soit notre vie, notre corps, (Matt 16.25-26, Rom 12.1), soit notre argent et soit nos biens (Deut 15.10, Prov 11.24).

  

   1  Les Sacrifices

A.T.

Les sacrifices sont des offrandes d'animaux immolés à Dieu. On distingue :

 

a. L'holocauste : sacrifice d'une agréable odeur à l'Eternel; le sang était répandu autour de l'autel et au-dessus, et le corps de l'animal était entièrement brûlé (Lév 1.1-9). C'est l'image du sacrifice de Christ qui s'est livré entièrement (Es 53.10, Jean 10.17-18).

 

b. Le sacrifice d'actions de grâce : expression de reconnaissance de l'homme pour les bénédictions reçues, et désir de communion avec Dieu. La partie non brûlée de l'animal était remise aux sacrificateurs et à celui qui offrait (Lév.3, 7.11-21, 1 Cor 10.16-18).

 

c. Le sacrifice d'expiation : pour l'expiation et la purification des péchés afin d'être favorablement accueilli par Dieu. une partie du sang était aspergée dans la tente d'assignation ou tabernacle. Le corps de la victime était brûlé hors du camp (Lév 4.4-12, 6.22, Héb.2.17, 13.11-13).

 

d. Le sacrifice de culpabilité : pour l'expiation et la purification des péchés commis involontairement ou dans le domaine matériel ; dans ce cas, une restitution des choses dérobées était prévue (Lév. 5.14-26, Luc 19.8).

 

N.T.

Tous les sacrifices lévitiques étaient une image du sacrifice parfait de Christ Jésus (Héb 8.5, 10.1-18).

 

   2  Les Libations

A.T.

Une libation est un rituel religieux consistant en la présentation d'une boisson (liquide)en offrande à Dieu, en renversant quelques gouttes sur le sol ou sur un autel

Première mention Jacob dans Genèse 35-14

 

N.T.

Philippiens 2:17 -

Et même si je sers de libation pour le sacrifice et pour le service de votre foi, je m’en réjouis, et je me réjouis avec vous tous.

 

2 Timothée 4:6

[Paul pressent sa mort ; ses dernières recommandations] Car pour moi, je sers déjà de libation, et le moment de mon départ approche.

   3  Les Offrandes

A.T.

C'est un don non sanglant fait à Dieu. On offrait soit de la fleur de farine arrosée d'huile pour la fabrication des gâteaux sans levain (Lév.2.1-13), soit les prémices des récoltes (Lév.2.14-16, 23.10), ou soit les dîmes pour l'entretien des Lévites (Nbres 18.21).

 

N.T.

Les offrandes sont autorisées dans la nouvelle alliance, contrairement aux sacrifices d'animaux, qui sont déjà remplacés par la mort expiatoire de Jésus-Christ.

 

Elles sont offertes lors du culte pour subvenir aux besoins de l'Eglise (loyer, factures eau et électricité, taxes, soins de santé...)

 

Ephésiens 5 :2

et marchez dans l’amour, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur.

 

   4  Les Dîmes

A.T.

C'est le dixième de son revenu (Décime). Initiée par Abraham, Jacob, etc.

Une promesse est liée à la dîme.

Malachie 3.10 dit, je cite "Apportez à la maison de l'Eternel toutes les dîmes, afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison ; mettez-moi de la sorte à l'épreuve, dit l'Eternel des armées, et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance".

N.T.

Hébreux 7:7-8

Or, c’est sans contredit l’inférieur qui est béni par le supérieur. Et ici, ceux qui perçoivent la dîme sont des hommes mortels ; mais là, c’est celui dont il est attesté qu’il est vivant. 

   5  Les Collectes, Les Aumônes et Les Dons

N.T.

Une collecte est une offrande perçue pour subvenir à un besoin précis, qui doit normalement être expliqué aux chrétiens (1 Cor.16.1-3), par exemple pour soutenir un missionnaire qui veut voyager en terre de missions, pour payer les frais scolaires d'un frère finaliste en grande difficulté, pour organiser une campagne d'évangélisation,...

L’aumône est une offrande destinée aux pauvres, et Dieu veut qu'on le fasse dans la totale humilité (Matt 6.2).

Les dons sont des offrandes volontaires offertes spontanément et d'une façon occasionnelle en reconnaissance aux bienfaits du Seigneur en faveur de n'importe qui (1 Cor 16.2 ),soit dans l'église ou en dehors de l'église.

   6   Pourquoi donner ? Que reçoit)on en échange ?

 I. Donne pour être béni et fais-le sans regret.

 

Deut 15.10 "Que ton coeur ne donne pas à regret ; car, à cause de cela, l'Eternel, ton Dieu, te bénira dans tous tes travaux et dans toutes tes entreprises"

 

II. Donne pour recevoir en abondance de retour

 

Prov 11.24 "Tel, qui donne libéralement, devient plus riche ; et tel, qui épargne à l'excès, ne fait que s'appauvrir."

 

Matt 13.12 "On donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance,..."

 

Malachie 3.10 "Apportez à la maison de l'Eternel toutes les dîmes, ... Mettez-moi de la sorte à l'épreuve,... et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance".

 

2 Cor 9.6 "Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment".

 

   7  Quoi donner ? A qui donner et quand donner ?

Quoi donner ?

A l'occasion de la construction du tabernacle, les enfants d'Israël apportèrent ce qu'ils avaient de précieux.

Exode 35.22 dit que "les hommes vinrent aussi bien que les femmes ; tous ceux dont le cœur était bien disposé apportèrent des boucles, des anneaux, des bagues, des bracelets, toutes sortes d'objets d'or ; chacun présenta l'offrande d'or qu'il avait consacrée à l'Eternel."

Donc nous pouvons donner à Dieu pour l'avancement de l’œuvre de Dieu, l'argent, les biens précieux ou même notre intelligence, notre expertise, notre temps.

 

A qui donner ?

Depuis l'ancien testament, l'offrande était destinée à Dieu par l'entremise de ses serviteurs.

Hormis les dons et aumônes, que l'on peut donner aux gens étrangers à l'Eglise, les autres offrandes et dîmes doivent être données à la caisse de l'Eglise locale. Si l'Eglise n'a pas encore une structure financière, ce qui n’est pas correct, la contribution doit être remise au Berger.

 

Que faire, si votre Eglise locale ne s'occupe pas de votre croissance spirituelle ?

Vous avez tort de continuer à prier là où vous ne pouvez croître.

Dans ce cas, la dîme peut être destinée ailleurs c'est-à-dire à ceux qui s'occupent de votre croissance spirituelle ou à des actions missionnaires par exemple.

 

Quand donner ?

La bible dit que "celui qui sème abondamment moissonnera abondamment (2 Cor 9.6)" et elle ajoute que "Dès le matin sème ta semence, et le soir ne laisse pas reposer ta main...".

 

Il est indispensable de donner à tout moment lorsque le Saint-Esprit vous convainc et selon vos possibilités.